Si l'ambroisie est observée sur un terrain, il faut organiser une intervention rapide visant à la supprimer.
L'intervention doit être adaptée au stade de développement de la plante et à l'envergure de l'infestation ou la surface touchée ainsi qu'au milieu (espace) concerné.




Pour cela il faut supprimer les fleurs mâles pour empêcher d'abord l'émission de pollen, ensuite la production de graines.

L'arrachage est le geste le plus simple et le plus radical mais ne peut pas être appliqué sur de grandes surfaces.
L'utilisation des outils mécaniques (fauchage, broyage, tonte rase, ...) reste nécessaire dans beaucoup de cas.
En milieu agricole on est souvent obligé d'avoir recours à la lutte chimique.




 

Application/Avantage

Inconvénients


Arrachage


Suppression de toute la plante : maximum d'efficacité pour réduire la quantité de pollen et de graines.

Peut se faire manuellement ou par un travail mécanique du sol.

Arracher l’ambroisie avant sa floraison (de préférence en fin de croissance végétative) lorsque sa densité le permet. Le port de gants est recommandé.


Technique la plus exigeante en temps et en personnel.
Doit être réalisé au bon stade de croissance de la plante pour être aisé et efficace (extraction des racines).
Limité aux petites surfaces et densités moyennes d'infestation. Le port de gants est recommandé et il faut éviter d'effectuer ce travail sur des plantes en fleurs ou, en cas de nécessité, porter un masque de protection.


Fauchage
Broyage
Tonte


Intervenir de préférence avant la floraison, et répéter si besoin.
La hauteur de coupe préconisée est entre 2 et 6 cm ou vers 10 cm quand le couvert de graminées est important.

Techniques rapides, écologiques applicables pour diminuer la production de pollen et de graines.

Alternative intéressante à l'utilisation des herbicide.Possibilité de travailler des surfaces vastes. L'utilisation de la tondeuse rotative ou de la débroussailleuse à fil est possible.

Une fréquence élevée de la tonte améliore l'efficacité.


Contraintes d'accessibilité de certaines surfaces à travailler. Contraintes de hauteur de coupe : une coupe à 5 cm environ, au stade croissance végétative, n'empêche pas l'émission de nouveaux rameaux producteurs de fleurs.
Risque d'éliminer les végétaux compétiteurs, de décaper le sol et de ramener des graines à la surface.

Les faucheuses doivent s'adapter à différentes hauteurs de coupe, ce qui nécessite des modifications du matériel ou l'achat de nouveaux équipements.


Désherbage
chimique


A utiliser en dernier recours, avec des désherbants sélectifs épargnant les graminées, appliqués dans les conditions recommandées par le fabricant.

Adaptation à la lutte dans les cultures et les espaces non végétalisées.

Traitement de grandes surfaces.


Risques d'impacts écologiques et de santé.
Peu de molécules utilisables dans les cultures de tournesol.
Application délicate pour les herbicides totaux.
Entraîne une répétition et un problème d'utilisation dans les surfaces végétalisées.


D'autres techniques sont en cours d'expérimentation mais ne peuvent aujourd'hui être utilisées à grande échelle.




Au sein des cultures agricoles, l'ambroisie est souvent cachée.



Ainsi, dans le blé, on ne se rend souvent compte de sa présence qu'après la moisson.

La barre de coupe, réglée à une hauteur précise pour le blé, ne la détruit pas. Elle ne fait que la réduire en hauteur mais ses ramifications demeurent nombreuses.


Beaucoup d'herbicides sont efficaces contre l'ambroisie, mais la sensibilité de la culture peut poser problème.

Ainsi, la culture du tournesol présente le cas le plus difficile.



Le tournesol est une espèce appartenant à la même famille botanique que l'ambroisie, ce qui rend difficile la mise au point de solutions herbicides à la fois efficaces contre l'ambroisie et sélectives du tournesol.
Les solutions proposées aujourd'hui demeurent coûteuses (il faut parfois combiner plusieurs types d’interventions : mécanique, chimique et culturale - faux semis par exemple) et peuvent se montrer insuffisantes en cas de fortes infestations et/ou de conditions d'application non optimales.


Les techniques mécaniques et culturales : broyage et fauchage, binage, désherbage et faux semis, peuvent être efficaces, mais l'application est parfois délicate et surtout occasionne un surcroît de travail.



| Surveillance du pollen | Lutte préventive |

| Connaissez-la | Sachez la reconnaître| Une plante envahissante | Les allergies |
| La réglementation | Liens utiles | Documentation |






   
Destruction de la planteFaites-nous part de votre expérienceDes actions exemplairesComment réagirMilieu agricoleTechniquesEmpźcher la floraisonLutte préventiveSurveillance du pollen