Le devenir des graines d'ambroisie lors d'un processus de compostage

Cette étude a été conduite en 2002-2003 sur la plate-forme de compostage de la société MSE à Décines/Vaulx en Velin en région lyonnaise. Elle avait pour objectifs de déterminer si les déchets verts du Grand Lyon pouvaient contenir des graines d'ambroisie et si ces graines pouvaient survivre au cours du compostage.

1. Risque d'apport de graines d'ambroisie avec les déchets verts

Dans la région Lyonnaise, la présence des fruits sur des pieds d'ambroisie a été constatée à partir du 25 août (observations 2002 et 2003) ; les premières graines (akènes) bien formées mais dont l'enveloppe est encore de couleur claire et l'intérieur de la graine encore "molle" ont été constatées la première semaine de septembre.
Au moment de la présence des graines sur les plantes, celles-ci sont encore vertes et sont donc susceptibles de se trouver dans les végétaux apportés sur les plates-formes de compostage.

L’interrogation était la suivante : dans un andain de compost, à l'obscurité et à la chaleur, les graines d’ambroisie pourraient elles entrer en dormance (et seraient dans ce cas peu sensibles aux conditions du compostage) ou sont elles détruites par le processus ?

Un test de viabilité des graines avant compostage a d’abord été mis en place pour déterminer à partir de quelle période les graines sont aptes à germer et à quel pourcentage. Pour cela, la récolte des graines a été réalisée entre le 10 septembre et le 25 octobre 2002. Des tests de germination ont été réalisés sur ces graines récoltées à différentes périodes ; ils ont montré que le pourcentage de germination des graines récoltées semaine 37 (10 au 15 septembre) est de 70 % mais que dès la semaine 38 (à partir du 16 septembre), la germination est assurée à plus de 85 %.

2. Effet du compostage sur les graines d'ambroisie

2.1. Les procédés de compostage étudiés
Le broyat végétal utilisé pour former les andains de l'essai provenait des déchèteries du Grand Lyon.
Deux procédés ont étudiés :
• C1 : beaucoup de retournements en phase de fermentation et arrosage selon les besoins, déterminés par un test au toucher
• C2 : peu de retournements et sans arrosage

2.2. Le protocole expérimental
Les essais ont été réalisés in situ (introduction des graines dans des andains en compostage), afin de prendre en compte l'effet de la température mais aussi des conditions spécifiques du compostage à partir du mois d'août pour couvrir la période du risque. Deux zones thermiques (de 70 °C et de 40 °C) ont été testées.
La température a été suivie grâce à des sondes mesurant le plus justement possible la température subie par les graines.

2.3. Les résultats

:: Suivi de la température
• la montée en température est très rapide : le broyat végétal atteint 65 °C;
• sans intervention, la température persiste autour de 70 °C pendant 20 jours minimum ;

:: Germination des graines compostées

Modalités de compostage

% moyen de germination des graines d'ambroisie

C1 – 4 jours
0
C1 – 4 jours
0
C1 – 8 jours
0
C1 – 8 jours
0
C1 – 10 jours
0
C1 – 10 jours
0
C1 – 14 jours
0
C1 – 14 jours
0
C1 – 30 jours
0
C1 – 30 jours
0
C2 – 40 jours
0
C2 – 40 jours
0

:: Conclusions

• Aucune des graines compostées n'a germé : 4 jours dans le broyat en fermentation depuis sa mise en andain semblent suffisants à rendre les graines incapables de germer. Cela représente une durée d'exposition de 72 heures à plus de 65 °C, atteinte dans les 2 systèmes de compostage (C1 et C2).

• Il n'y a pas de différence de résultat entre les zones théoriques 40 °C et 70 °C ce qui signifie que la température réelle de la zone théorique à 40 °C a atteint le niveau à partir duquel la graine a perdu sa capacité de germination.

• Aucune graine compostée n’a germé

• Les observations visuelles effectuées sur les semences retirées du compost montrent des enveloppes noires, comme calcinées ; les semences sont parfois molles et semblent avoir perdu toute intégrité physique, les cotylédons et l'embryon sont très dégradés.





 Etude réalisée par "Pollen" pour le compte de la Communauté Urbaine de Lyon, de l'ADEME et de la Région Rhône-Alpes
Contacts :
ADEME
Le Grand Lyon

POLLEN - Kamel ÉLIAS : tél : 04 74 87 42 92
elias.pollen@wanadoo.fr




Sommaire des actions exemplaires