Les allergies provoquées par le pollen d'ambroisie étant directement proportionnelles, en fréquence et en gravité, à la concentration des grains de pollen dans l'air, la région Rhône-Alpes fait l'objet d'une surveillance constante dont les résultats sont mis à la disposition du public.


Des capteurs de pollen sont implantés dans plusieurs sites de la région Rhône-Alpes. Ils simulent la respiration humaine en pompant des volumes d'air (10 l/minute).
Les particules biologiques aspirées sont récupérées sur une bande adhésive et comptées. Les pollens sont identifiés au microscope.




Les résultats sont communiqués sous forme de bulletins allergopolliniques diffusés sur internet.

Un avertissement sur le niveau de risque dans la zone de chaque capteur est disponible sur ce site.




L'objet de cette association est l'étude du contenu de l'air en particules biologiques pouvant provoquer des allergies dans la population. Le RNSA travaille en convention avec les Ministères de la Santé et de l'Environnement.

Il recueille chaque jour les données polliniques et les données cliniques associées, établit des bulletins allergopolliniques et les diffuse sur internet.




Le site internet de la communauté urbaine de Lyon diffuse les résultats de la surveillance pollinique et le niveau de risque d'allergie, avec une mise à jour trois fois par semaine.



| Lutte préventive | Lutte curative |

| Connaissez-la | Sachez la reconnaître| Une plante envahissante | Les allergies |
| La réglementation | Liens utiles | Documentation |






   
Destruction de la planteFaites-nous part de votre expérienceDes actions exemplairesComment réagirLutte curativeLutte préventiveGrand LyonLe RNSA